En cliquant sur "Accepter tous les cookies", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser l'utilisation du site et de nous aider dans nos efforts de marketing. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

West Web Valley devient Xplore, la marque de capital-innovation d’Épopée Gestion

15.2.2024

Écosystème - Map Nouvelle-Aquitaine 2024

Découvrez la 1ère édition de l’écosystème innovation de la Nouvelle-Aquitaine, réalisée en partenariat avec Héméra.

Partager

L'ambition de cette cartographie ? Fédérer l'écosystème et faciliter les mises en relation pour accélérer l'innovation dans les territoires.  

Pour cette première édition, nous nous sommes associés à Héméra, acteur emblématique avec qui nous partageons le même ADN entrepreneurial et la volonté forte de renforcer nos territoires. Nous avons recensé plus de 400 acteurs qui font la vitalité de l'écosystème, répartis dans 12 secteurs d'activité. 

Cette map a bien entendu vocation, d'année en année, à s'améliorer et à s'enrichir. N'hésitez pas à nous soumettre des candidatures pour les prochaines éditions : https://www.xplore.vc/nous-soumettre-une-info.

Pour compléter et illustrer cette cartographie, quelques points sur les tendances marquantes de l'année : 

La Nouvelle-Aquitaine en force

Les équipes d'Épopée Gestion sont présentes dans les quatre régions de la Façade Atlantique (Normandie, Bretagne, Pays de la Loire et Nouvelle-Aquitaine), et au sein de ce grand territoire, nous ne pouvons que constater un réel dynamisme dans l'écosystème startups en Nouvelle-Aquitaine : 

- 5e région française en nombre de levées de fonds en 2023 ;

- Une diminution moindre du nombre et du montant des levées par rapport à la dynamique nationale des 4 régions de notre scope en nombre et volume de levées de fonds ;

- 1e région en volume dans notre dealflow.

Les 10 ans de la French Tech 

Nous avons soufflé cette année la 10e bougie de la French Tech, et en 10 ans, le dynamisme et la notoriété des écosystèmes tech nationaux et régionaux ont beaucoup évolué ! Au-delà de la capitale French Tech à Bordeaux, l'écosystème s'est structuré avec la labellisation de 7 communautés French tech dans la Région. Ce maillage est révélateur du dynamisme en dehors de la métropole bordelaise : les pépites et les talents sont partout !

Les événements se sont multipliés, en témoignent les désormais célèbres French Tech Day etFrench Tech Night, l'indéboulonnable Innovaday, ou le nouveau venu World Impact Summit, qui nous promet d'ailleurs de faire venir Hillary Clinton à Bordeaux !

Les organismes et sociétés destinés à accompagner les entrepreneurs ont été bien renforcés, avec l'arrivée d'Héméra qui ouvre tous les ans des nouveaux lieux de coworkings, la création du réseau Nouvelle-Aquitaine Technopoles pour coordonner les actions de soutien aux startups, ou Tudigo, plateforme de crowdfunding bordelaise qui connaît un vrai succès. L'accompagnement se professionnalise, devient plus personnalisé et les dirigeants n'hésitent pas à faire appel à des coachs ou à des mentors. Des structures comme Hventure considèrent à juste titre que "Qui mieux qu'un ancien CEO pour conseiller un CEO ?".

Le rôle primordial et grandissant joué par des structures alternatives aux fonds de Venture Capital classiques est indéniable : 

- Les Business Angels individuels, dont certains sont des experts secteurs ayant fait des exits précédemment, vivant de longue date en Nouvelle-Aquitaine ou s'installant dans notre région ;

- Les Réseaux de Business Angels qui sont de plus en plus présents ;

- Les Corporates commencent également à jouer le jeu du venture (Resiliance dans l'AgTech, Skalepark dans l'industrie) ou du M&A (CEVA).

Et enfin, l'écosystème néo-aquitain a été reconnu au niveau national avec notamment la sélection dans le French Tech 120 de 4 startups (Treefrog Therapeutics, Ultra Premium Direct, Geosat, et Little Worker), aux côtés de 9 autres lauréats ayant un bureau dans la région (dont Back Market, Flying Whales, Malt et Mano Mano).

Passage de témoin entre le coq rouge et le coq bleu

Pendant les premières années de la dynamique French Tech, Bordeaux a peut-être été moins en pointe sur les sujets digitaux que d'autres métropoles de notre territoire comme Rennes ou Nantes, qui ont vu la création de nombreuses startups du digital, dont un bon nombre de belles réussites. Néanmoins, pendant cette période, la Nouvelle-Aquitaine a renforcé son expertise sur des sujets plus industriels, avec entre autres : 

- Un écosystème santé foisonnant (Treefrog Therapeutics, Aelis Farma, Fineheart, Meccelis, …) ;

- Un pôle photonique renforcé autour d'Amplitude Lasers ;

- L’émergence de startups à impact, notamment rassemblées sous le label Impact NA20 ;

- L’apparition de nombreuses startups industrielles, notamment dans les domaines des énergies nouvelles (New Heat, HDF, Inergys…), de la mobilité (Vela, Pony, Kryole, …), et de la chimie verte (Axioma, Kapsera, Toopi…).

Alors que la nouvelle vague des startups digitales peine à arriver, c'est peut-être une des raisons de la relative forme de la région Nouvelle-Aquitaine par rapport à l'écosystème national.

Après l'euphorie, place à une phase de maturité

En 2023, les startups, tout comme les entreprises plus traditionnelles, ont subi le contexte d'inflation, les échéances des PGE, et le ralentissement des levées de fonds. 

Quelques startups n'ont pas résisté à ce contexte macro-économique et nous avons malheureusement assisté à la fin de plusieurs startups emblématiques de la région (comme par exemple Rediv, Lucine, Jechange.fr, Marbotic, MyEli).

On constate aussi de plus en plus d'opérations de rachat ou de build-ups sur des startups assez jeunes, à l'instar de Boby (racheté par Cegid), Rockease (racheté par Colas), Calimaps / Dr Santé (racheté par Vidal Group), Welyb (racheté par Isagri) ou Displayce (racheté par JC Decaux). Ou d'opérations de build-up précédant une levée de fonds plus importante, comme le rachat de Poll and Roll par Madeinvote ou celui de Bloomin par Zest. 

L'écosystème entre dans une phase de maturité où les sujets ne sont plus simplement la croissance à tout va et les levées de fonds"faciles". Les CEO sont beaucoup plus éclairés, l'information est pléthorique, ce qui explique notamment que les accélérateurs tombent en désuétude (en témoignent l'arrêt de deux structures d'accompagnement 1kubator et Upgrade). Les fondateurs ont compris qu'une startup est une entreprise, qu'elle doit trouver son modèle pour vivre et grandir. De nombreuses startups préfèrent temporiser ou diminuer leur levée de fonds, s'orientant ainsi vers une plus grande sobriété, ce qui a notamment pour conséquence d'assainir les business models.

Écoutez le podcast sur votre plateforme préférée :

Sommaire

Les dernières news

Voir toutes les news
2.4.2024

Podcast - L'Épopée d'Antoine Cheul

22.2.2024

Startup - Seederal dévoile son 1e prototype de tracteur électrique

13.2.2024

Podcast - L'Épopée d'Amaury Bolvin

22.1.2024

Écosystème - Map Normandie 2024